L’ASMI appelle à une réforme de la publicité S3

Les pharmaciens sont susceptibles de bénéficier des réformes recommandées à la réglementation entourant la publicité S3, tel que proposé par l’Australian Self Medication Industry (ASMI).

Dans un communiqué, l’ASMI a déclaré que les réformes étaient attendues depuis longtemps, car les restrictions actuelles de la publicité S3 limitaient la capacité des sponsors de sensibiliser les consommateurs aux médicaments qui étaient disponibles sans ordonnance.

S’exprimant lors du Pharmacy Australia Congress 2014 à Canberra, le directeur exécutif de l’ASMI, le Dr Deon Schoombie, a proposé un nouveau modèle réglementaire de communication pour les médicaments S3 basé sur un «cadre structuré pour fournir des informations de manière équilibrée».

« Les deux principaux objectifs du modèle proposé sont de sensibiliser les consommateurs aux options thérapeutiques à la catégorie 3 de manière structurée, équilibrée et responsable, et d’encourager les consommateurs à demander conseil aux pharmaciens », a déclaré le Dr Schoombie.

Dans le cadre des réformes proposées, le Dr Schoombie a soutenu que tous les médicaments de l’annexe 3 devraient pouvoir être annoncés, comme c’était le cas dans un certain nombre de marchés comparables à l’étranger.

Cependant, il fallait prévoir des exceptions au cas par cas, lorsqu’il pourrait être démontré que la publicité directe au consommateur ne serait pas dans l’intérêt public.

Un format de communication structuré contiendrait trois composants clés: