L’homme qui a escroqué les pharmacies déclarées en faillite

Peter Foster, un conman de la perte de poids, a été déclaré en faillite après avoir omis de payer une amende de 660 000 $ pour avoir fraudé les pharmacies et d’autres entreprises avec son faux spray de perte de poids SensaSlim.

La Cour fédérale a accordé une demande de mise sous séquestre à une Commission australienne de la concurrence et des consommateurs (ACCC) après que M. Foster ait omis de payer l’amende et 56 714 $ en frais juridiques de l’ACCC.

La Cour fédérale a infligé l’amende en 2014 après avoir constaté que SensaSlim et M. Foster s’étaient comportés de manière trompeuse en ne révélant pas son implication dans la société.

M. Foster, qui est exclu de façon permanente de la gestion d’une société, a également purgé 12 mois de prison pour avoir violé une décision judiciaire antérieure lui interdisant de s’impliquer dans l’industrie de la perte de poids.

Environ 110 zones de vente SensaSlim ont été vendues à des franchisés pour 60 000 dollars chacune, ce qui a permis à M. Foster et à sa famille d’économiser environ 6,4 millions de dollars.

Le professeur Ken Harvey, militant anti-charlatanisme, a également été pris dans l’arnaque lorsqu’un directeur de SensaSlim a émis des ordres de diffamation dans NSW et Queensland après avoir fait des plaintes à propos du spray.

Alors que les brefs ont été radiés, M. Harvey s’est retrouvé avec les coûts de l’action NSW puisque SensaSlim était alors en liquidation. Les coûts de l’action NSW ont finalement été payés par des dons de la communauté scientifique.