Le tabac et l’alcool doivent être classés comme des drogues dangereuses

Le tabac et l’alcool devraient être considérés comme potentiellement plus dangereux que les substances illégales telles que comme l’ecstasy et lysergide (LSD), dit un rapport influent des députés. ​ MPs.Figure 1Le public devrait reconnaître les dangers relatifs de la drogue, l’alcool et le tabacLe comité parlementaire des sciences et de la technologie veut une révision majeure dans l’ABC du Royaume-Uni Le comité, qui a publié son rapport sur la classification des médicaments la semaine dernière, a déclaré que le système de classification actuel n’était pas utile car il manque de cohérence dans la façon dont certains médicaments sont classés. Les PM soutiennent qu’il devrait y avoir un # x0201c; découplage des pénalités et du classement des méfaits des drogues ” parce que le système de classification est considéré par la police comme étant d’importance mineure, de sorte que les sanctions pénales ne sont pas proportionnelles aux méfaits des drogues. L’alcool et le tabac devraient être inclus dans une approche plus scientifique, selon le rapport. Ensemble, le tabac et l’alcool causent environ 40 fois le nombre total de décès de toutes les drogues illégales combinées.Le professeur David Nutt du Conseil consultatif sur l’usage abusif des drogues, l’organe consultatif scientifique du gouvernement sur la politique en matière de drogues, et Colin Blakemore, directeur général du Conseil de recherches médicales, ont élaboré un nouveau tableau des drogues et de leurs méfaits. Le professeur Blakemore a déclaré que, selon le système alternatif de catégorisation des médicaments sur lequel il avait travaillé, l’alcool serait probablement classé comme médicament de classe A et tabac comme médicament de classe B. Nous avons inclus le tabac et l’alcool parce que le public connaît très bien le mal qui leur est associé. Nous estimions qu’il était bon pour le public de maîtriser le danger des autres drogues si elles étaient mises côte à côte. ” Le nouveau tableau de classement, qui n’a pas encore été publié mais qui a été soumis au Home Office pour Le comité des députés a également critiqué le Conseil consultatif sur l’usage abusif de drogues, et le tabac comme le neuvième des drogues les plus nocives, à la fois plus élevé que l’ecstasy et le LSD. Appelant son échec à alerter le secrétaire d’Etat à de graves failles dans le système de classification a “ manquement à son devoir, ” (voir éditorial p 272).