Les règles RMMR signifient que les patients manquent: Rigby

Les règles actuelles entourant les examens de gestion des médicaments en résidence (RMMR), qui exigent que les patients soient référés à un pharmacien accrédité, signifient que de nombreux patients manquent le service, croit un pharmacien de premier plan.

Debbie Rigby (photo), présidente du groupe de référence des pharmaciens accrédités de la SHPA, a appuyé les appels de Kay Dunkley, pharmacienne accréditée, pour les RMMR annuelles obligatoires pour tous les résidents des établissements de soins pour personnes âgées.

«Tous les résidents des établissements de soins aux personnes âgées devraient avoir accès aux examens pharmacologiques annuels des pharmaciens, selon leurs besoins, par exemple: admission, hospitalisations non planifiées, changements importants dans les régimes médicamenteux et état clinique», a déclaré Mme Rigby.

« L’actuelle RMMR [rules] n’autorise le service que sur recommandation d’un GP. [Donc] en réalité, de nombreux résidents ne bénéficient donc pas des avantages de ce précieux service otite et douleur d’oreille. « 

Commentant sur PharmacyNews.com.au, Karalyn Huxhagen, un pharmacien accrédité, et le 2010 pharmacien de l’année, a également critiqué la règle obligeant les généralistes à faire un renvoi pour les patients de recevoir un RMMR.

« Cette nouvelle règle n’a pas aidé à mieux soigner les établissements de soins pour personnes âgées », a-t-elle déclaré.

« Une grande partie du travail effectué par un pharmacien RMMR se rapporte à QUM. Cela pourrait inclure une discussion sur des domaines tels que l’écrasement, les temps d’administration ou les incompatibilités. Les revues collaboratives sont fantastiques lorsque le médecin généraliste interagit avec le pharmacien et le personnel infirmier pour améliorer les résultats pour les patients.