Un autre Etat sort la grippe gratuite pour les enfants

Un autre gouvernement de l’État financera la vaccination gratuite contre la grippe pour les enfants âgés de 6 à 35 mois, dans le but d’éviter une répétition de la saison «horreur» de la grippe de l’an dernier entorse.

NSW dépensera 3,5 millions de dollars pour financer la vaccination de plus de 400 000 enfants. Le Queensland a fait une promesse similaire à la fin de l’année dernière.

La saison grippale la plus récente a été la plus sévère en Nouvelle-Galles du Sud depuis la pandémie de 2009, avec plus de 12 000 cas confirmés chez des enfants de moins de cinq ans.

Dans le cadre du nouveau programme, FluQuadri et FluQuadri Junior de Sanofi Pasteur seront disponibles pour les médecins généralistes à partir d’avril.

Les enfants qui n’ont jamais été vaccinés contre la grippe ont besoin de deux doses à un mois d’intervalle.

Le vaccin couvrira deux souches A (H1N1 / Michigan et H3N2 / Singapour) et deux souches B (Brisbane et Phuket) susceptibles de circuler cet hiver.

Le composant H3N2 a été mis à jour pour fournir une meilleure protection que les vaccins précédents, selon le ministère de la Santé de Nouvelle-Galles du Sud.

Cette décision a de nouveau soulevé des questions quant à l’adéquation du Programme national de vaccination du gouvernement fédéral, qui offre un vaccin antigrippal gratuit aux femmes enceintes, aux adultes de plus de 65 ans, aux Australiens autochtones et aux personnes atteintes de certains troubles médicaux.

« Nous voulons voir une action [du gouvernement] », a déclaré le président du RACGP, Bastian Seidel.

Répétant les précédents appels à la vaccination gratuite contre la grippe pour tous les Australiens, il a ajouté: « Nous voyons la même histoire encore et encore – en moyenne, 3000 décès par an, 18 000 hospitalisations et 350 000 Australiens touchés par la grippe. »

Le gouvernement fédéral a donné la réponse suivante:

Le ministre a demandé au médecin en chef, le professeur Brendan Murphy, d’examiner s’il existe des moyens de renforcer le programme national de vaccination, notamment en organisant des discussions avec les fabricants sur les vaccins nouveaux et renforcés.