Lait cosmétique impliqué dans la mort d’un enfant en bas âge

La mort d’un enfant en bas âge d’une infection à Escherichia coli était probablement liée à sa consommation de lait non pasteurisé vendu comme produit cosmétique, a constaté un coroner.

Le garçon de Melbourne, âgé de trois ans, est décédé en 2014 après que sa famille ait commencé à acheter du lait de bain Mountain View Organic Dairy non pasteurisé kamagra.

À l’époque, on avait récemment diagnostiqué chez l’enfant une intolérance au gluten, aux œufs et aux produits laitiers.

Le coroner victorien Audrey Jamieson a déclaré que le père du bambin savait que le lait était étiqueté pour ne pas être ivre, mais qu’il ressemblait à tous les autres contenants de lait et qu’il aurait été surpris si quelqu’un l’utilisait à des fins esthétiques.

Quand le garçon est tombé malade, son père a dit qu’il ne pouvait pas se souvenir si le bambin avait bu du lait qui était dans son frigo à ce moment parce que le garçon avait rarement des produits laitiers.

Le tout-petit a été initialement emmené à l’hôpital de Frankston, avant d’être admis au centre médical de Monash, où il est décédé plus tard.

Mme Jamieson a conclu, selon la prépondérance des probabilités, que la mort de l’enfant était très probablement liée à la consommation de lait.

Elle a innocenté Mountain View Farm de tout acte répréhensible, affirmant que le produit était correctement étiqueté comme étant du lait de bain et non pour la consommation.

Mme Jamieson a déclaré que la gestion médicale du tout-petit était raisonnable et appropriée.

Elle n’a formulé aucune recommandation, estimant que la réglementation du lait non pasteurisé à Victoria avait été correctement gérée après la tragédie.

«Si les membres de notre communauté choisissent de boire du lait non pasteurisé à la ferme, c’est leur choix», a déclaré le coroner.

« Cependant, ils devraient le faire en sachant qu’il peut contenir des bactéries nocives. »