Pharmacien de l’armée seul sur le déploiement au Moyen-Orient

La distribution de médicaments vitaux au Moyen-Orient est due au pharmacien de l’armée australienne né au Zimbabwe, Raymond Mushayabasa, qui veille à ce que les soldats, les marins et les aviateurs disposent de fournitures médicales essentielles.

«Au Moyen-Orient, mon rôle est unique ici parce que je suis le seul pharmacien de la région», a déclaré le lieutenant Mushayabasa.

« Toutes les demandes médicales viennent à travers moi. Cela signifie que je fournis la Marine australienne, l’Armée et la Force aérienne à travers trois opérations. « 

Le lieutenant Mushayabasa est actuellement affecté à l’opération ACCORDION, basée à la base aérienne Al Minhad, aux Émirats arabes unis.

L’opération ACCORDION est la contribution de la Force de défense australienne (FAD) au soutien du personnel déployé à travers la région du Moyen-Orient, y compris l’Afghanistan pour l’opération SLIPPER et l’opération MANITOU dans l’environnement maritime.

La prestation de services pharmaceutiques, y compris la distribution, le suivi, l’évaluation et l’assurance d’une utilisation sûre et efficace des médicaments, repose sur les épaules du lieutenant Mushayabasa.

« Je m’occupe d’une zone aussi vaste et je dois me préparer à tout risque potentiel pour la santé », a-t-il déclaré.

« La plupart des médicaments ici sont très similaires à l’Australie; Cependant, je m’occupe également de toute menace potentielle ou géographique. « 

« Je devais me préparer, au cas où le personnel des FDA déployé serait exposé à la fièvre jaune. »

Déménageant en Australie en 2004, le lieutenant Mushayabasa s’est rendu à la Griffth Catholic High School de Nouvelle-Galles du Sud (NSW).

Diplômé en 2006, il a ensuite étudié à l’Université Charles Sturt de Wagga Wagga, pour devenir pharmacien et finalement porter un uniforme de l’armée australienne.

Le lieutenant Mushayabasa a officiellement commencé ses fonctions militaires en 2012 après avoir terminé son stage en pharmacie à Redcliffe, Queensland toxoplasmose.